Eric Delahaye alias Erik Black :

rester dans le TOP 3 des peintres performers français

Erik Black Painting

Eric Delahaye alias Erik Black est un peintre performer qui se produit sur scène lors de spectacles et d’évènements privés.

Vous ne connaissez peut-être pas son nom mais vous l’avez sans doute déjà aperçu dans des émissions populaires sur France 2 ou TF1.

A 46 ans, Eric nous raconte qu’il a toujours été passionné par le monde du spectacle.

D’abord au tambour dans une fanfare puis batteur-chanteur dans un orchestre à l’âge de 15 ans, il monte son premier petit orchestre vers 16-17 ans pour animer des mariages. Vient ensuite le temps du service militaire pendant lequel il pense déjà à son retour vers la musique.

« J’ai voulu vivre de ma passion : la musique »

Il devient alors responsable d’un orchestre de variété composé de 17 à 24 artistes. D’abord orienté vers des concerts régionaux, l’orchestre se produit petit à petit dans toute la France.

Puis internet a pris de l’ampleur et s’est largement démocratisé. Il décide de lancer un premier site internet pour faire connaître son groupe et trouver de nouvelles dates. malgré tous ses efforts, le monde de la musique s’est montré de plus en plus compliqué et concurrentiel.

Face aux pratiques déloyales des cachets payés au noir pour être compétitif, Erik a décidé d’innover et proposer de nouvelles prestations.

« On avait une première partie Cabaret et j’ai eu l’envie de proposer autre chose, des portraits peints en live »

Musicien mais pas dessinateur, Erik expérimente différentes formes de peinture et des matériaux plus saugrenus les uns que les autres. Sucre, farine, plâtre, copeaux de bois, etc, il finit par choisir les paillettes pour réaliser ses portraits.

Après avoir consacré tout son temps et tout son argent dans ce nouveau projet, Erik perd l’un de ses frères et souffre de dépression pendant près d’un an.

En 2008, il réalise son premier show en live avec son orchestre puis il est des plus en plus sollicité pour réaliser des performances seules. Il se lance en 2011.

Ses clients ? Il nous explique que 80% de ses contrats proviennent d’agences évènementielles pour le compte de tiers et 20% sont des clients directs.

Sa force ? Avoir forgé son réseau pendant près de 20 ans auprès des agences évènementielles et des programmateurs.

Il créé son site en 2011 et lance deux campagnes d’emailing auprès de plus de 800 contacts professionnels. Grâce à cela, il décroche plusieurs contrats dont un passage TV dans la célèbre émission Le plus grand cabaret du Monde.

« Un passage télé est une référence de qualité. Le média sert de carte de visite. »

Son passage télévisé dope sa notoriété et les contrats s’enchaînent au niveau national et international sans avoir à faire de prospection. La visibilité sur internet suffisait.

Mais de nombreuses autres personnes ont commencé à s’intéresser à cet art et il a aujourd’hui un peu plus de concurrence.

« Lorsque j’ai commencé, nous étions trois dans le monde. Nous sommes maintenant 6 ou 7 en France. »

Grâce à son ancienneté et ses nombreuses références, Erik reste aujourd’hui dans le TOP 3 des peintres performer français et reçoit plus de demandes qu’il ne peut réaliser de prestations.

Depuis quelque temps, il nous explique lever un peu le pied pour consacrer un peu plus de temps à sa vie familiale.

Mais la concurrence se renforce et sa présence en première page des moteurs de recherches est difficile à maintenir. S’il veut rester n°1, il doit conserver sa notoriété et améliorer sa présence en ligne.

« Il y a 8 ou 9 ans, il était facile d’arriver en première page de Google mais je me suis aperçu que tout avait changé dans la jungle du web depuis. »

En 2018, il sollicite Neocamino pour réaliser un diagnostic de sa communication digitale après s’être aperçu qu’il perdait un peu plus de trafic chaque année.

Son conseiller lui recommande de moins s’éparpiller sur les réseaux sociaux et concentrer ses efforts sur LinkedIn où se trouve sa cible professionnelle.

Par ailleurs, il lui est conseillé de mettre à profit sa base de données de plus de 1500 contacts pour décrocher de nouveaux contrats. Mais Eric était plutôt réticent à l’idée d’envoyer des newsletters et des mails automatisés. Il admet aujourd’hui avoir évolué et être prêt à animer sa base de contacts clients pour les fidéliser.

Il y a un an, Eric a un peu lâché son travail d’optimisation SEO lorsqu’il décide d’acheter une maison et se lancer dans de grands travaux. Conscient qu’il n’a pas pris assez de temps pour mettre en oeuvre son plan d’action, il est déterminé à se remettre au travail pour gagner 10 prestations supplémentaires dans l’année.

S’il a perdu en trafic sur son site depuis qu’il s’est éloigné de son plan d’action, il a repris en main l’outil Neocamino pour créer de nouveaux articles de blog et des pages de conversion. En quelques mois, il a généré de nouvelles conversions et atteint 5% de taux de conversion sur son site web.

Son objectif pour les mois qui viennent ? Se remettre en ordre de marche et conserver la routine en place pour automatiser son marketing.

Vous aussi, passez à la prochaine étape pour votre entreprise. Réalisez dès maintenant votre diagnostic avec un coach Neocamino !