Kokolo Mouyabi-Moukoko Indépendant Kox3D

Atteindre la première page des moteurs de recherche pour doper sa visibilité.

Kokolo Mouyabi-Moukoko est le fondateur de KOX 3D, une entreprise spécialisée dans l’impression 3D, la modélisation et la numérisation en région Bordelaise.

“Si on veut être visible, ça passe nécessairement par internet.“

C’est l’histoire d’un entrepreneur passionné d’architecture et de modélisation 3D. Diplômé en architecture, Kokolo Mouyabi-Moukoko est cet entrepreneur que nous connaissons tous : exerçant un métier un jour, un autre le lendemain et encore un autre 10 ans après. Il nous confie avoir toujours voulu devenir maquettiste en architecture.

D’abord collaborateur dans des cabinets d’architectes, Kokolo est ensuite devenu géomètre avant de tout lâcher pour s’engager dans la fonction publique au sein des Compagnies Républicaines de Sécurité en 2003.
Il exercera différentes fonctions au sein des CRS avant d’être lassé et de revenir, en 2015, à ses premières amours : les maquettes 3D.

Alors que les imprimantes 3D connaissent un véritable succès avec de nombreuses innovations et une baisse des coûts d’acquisition dans les années 2010, Kokolo se fascine pour cette technique de création 3D. Il décide alors de se former auprès d’un fournisseur, aujourd’hui concurrent, pour apprendre à maîtriser les techniques de conception et d’impression 3D. Autodidacte, créé ses premières pièces en volume et s’autoforme au fil de ses expérimentations.

En 2015, il se lance dans l’aventure en montant son auto-entreprise pour tester le marché. Sans succès.
S’il dispose d’un matériel professionnel pour réaliser des pièces 3D pour les particuliers et les professionnels, les clients n’arrivent pas. Malgré de nombreuses actions de démarchage auprès des architectes notamment, l’entrepreneur passe beaucoup de temps et d’énergie pour trouver ses premiers clients.

En regardant les pratiques de la concurrence, Kokolo se rend compte qu’une présence en ligne est primordiale pour lancer son activité et être vu de ses futurs clients.

Avec son frère, il créé son premier site web un peu à la débrouille. L’URL n’est pas sécurisée et il tente d’envoyer ses pages par mail à tous ces contacts.

“Tout est revenu en spam. Je me suis rendu compte que le web était technique et que ce n’était pas mon métier. »

En 2018, il décide alors de faire appel à des professionnels pour l’aider à développer son site et sa visibilité en ligne. Au fil de ses recherches, il découvre Neocamino et suit l’avis de nombreux entrepreneurs qui ont décidé de passer le cap du digital.

En suivant les webinaires de Camille pour développer ses actions web marketing, il décide de demander un diagnostic de sa stratégie digitale pour l’aider à mettre en place le bon plan d’action pour atteindre ses objectifs.

Grâce à l’accompagnement de ses coachs web marketing Céline puis Andréa, le chef d’entreprise a mis en place ses premières actions pour accroître sa visibilité en ligne.

Il créé sa page entreprise sur Google My Business et obtient ses premières recommandations clients puis se lance dans la création de contenus et l’optimisation de son site web pour développer son référencement naturel.

“J’ai multiplié le trafic de mon site par 4 en 6 mois. Je suis à présent en première page de Google au même niveau que mes concurrents.

Une fois arrivé en première page des moteurs de recherches, les demandes d’informations et les commandes ont fusé. Aujourd’hui, Kokolo nous explique être un peu dépassé par les nombreux appels téléphoniques et demandes en ligne.

Pour lui, aucun doute, la visibilité des entreprises passe par internet. Il aimerait pouvoir consacrer plus de temps à développer ses actions de marketing digital mais, seul, il n’a pas assez de temps pour s’occuper des commandes, du suivi logistique et de la communication.

S’il arrive à rédiger régulièrement des contenus pour son blog et a lancé sa page Facebook professionnelle, Kokolo laisse tourner son site le temps de pouvoir recruter ou financer la délégation de ses actions digitales.

“Je ne peux pas m’occuper de tout, j’aimerais déléguer davantage à Neocamino une fois de nouveaux financements trouvés.”

Spécialiste des maquettes d’architecture, Kokolo Mouyabi-Moukoko réalise de nombreuses commandes pour des cabinets d’architectes. Pour cela, il peut compter sur un avantage concurrentiel fort : il est l’un des seuls à posséder une imprimante 3D couleurs et peut proposer des tarifs avantageux grâce à ses faibles coûts de structure.

Conscient qu’il lui faudrait embaucher 4 personnes pour assurer la pérennité de son activité, il a déjà recruté plusieurs stagiaires en 5e année de design 3D pour l’aider à traiter ses commandes. En s’entourant de ces talents, il envisage le futur de manière très positive.

Grâce au bouche à oreille et sa visibilité en ligne, Kokolo nous explique qu’il travaille avec de grandes structures comme les musées pour lesquels il réalise des maquettes 3D. Notamment pour favoriser leur accessibilité aux non-voyants.

Aujourd’hui, il reçoit même des demandes de la Cité du Vin et du Musée du Louvre !
Alors qu’il ne comptait travailler qu’en région Aquitaine, il signe même avec des entreprises étrangères et suscite l’intérêt de financiers qui pourraient l’aider à développer son entreprise dans les prochains mois.

“Le mois de mars 2020 aurait dû être incroyable mais le coronavirus a mis en pause de nombreux projets. J’ai décidé de me rendre utile et de mettre mes compétences au service des soignants.”

À l’heure où nous réalisons cet interview, Kokolo Mouyabi-Moukoko est au four et au moulin. Si la crise sanitaire du coronavirus a décidé de ralentir son activité traditionnelle, KOX3D est submergée de demandes pour du matériel médical.

L’entrepreneur a donc décidé de se lancer dans la conception de masques thermo-moulés avec filtres et fait don de visières de protection réalisées dans son atelier.

Interrompus par la sonnette, Kokolo remet une commande à un médecin avant de nous confirmer qu’il doit prioriser les commandes pour favoriser “ceux qui sont en première ligne”.

Une fois la crise passée, Kokolo Mouyabi-Moukoko espère recevoir l’appui de financeurs et acquérir du matériel plus performant pour répondre à de nouvelles demandes.

La prochaine étape donc, recruter du personnel pour se libérer du temps et gérer ses actions marketing.

Qu'attendez-vous pour passer à la prochaine étape ?

Bénéficiez gratuitement d'un échange franc et bienveillant sur votre stratégie

Plus de 1200 entreprises accompagnées depuis 2012  🚀