Chapitre 4 : Ecrire pour le web en apportant un trafic de qualité - Neocamino

Chapitre 4 : Écrire pour le web en apportant un trafic de qualité !

Grâce aux premiers chapitres de notre guide SEO : Le référencement naturel pour les débutants vous avez pu comprendre  :

 

 

Dorénavant, nous allons parler de la création de contenu, la base de votre stratégie SEO.

 

Le contenu est roi quand il s’agit de référencement. Il est garant de votre trafic, mais aussi de votre expertise. Voilà pourquoi, je vous ai préparé un chapitre sur la création d’un contenu de qualité. Apprenez comment séduire vos prospects et Google !

 

 Créez et optimisez vos pages pour   Google

 

Lorsque l’on parle de “mot clé” en référencement, en réalité cela équivaut à une expression clé. Par exemple, vous n’avez aucun intérêt à optimiser une page sur le sujet “hôtel”. Un prospect cherchant un hôtel ne se contentera pas de taper uniquement le mot “hôtel”. Il tapera plutôt “boutique hôtel à paris 10”; “hôtel paris Gare de Lyon” ; “où séjourner à Paris”. C’est donc ce type de mot clé qui peut être intéressant pour vous.

 

Une page = 1 sujet = 1 mot clé

Pour créer un contenu qui fait sens, il y a une règle d’or à respecter : 1 page web = 1 sujet = 1 mot clé.
Pourquoi cette règle “1 mot clé = 1 page” ?

Ce qu’il faut bien comprendre c’est que votre page doit répondre à la problématique de l’internaute qui réalise une recherche.

Cela implique deux choses :

  • La première raison est une bonne pratique de communication : 1 page = 1 message. Si vous essayez de faire passer plus d’un message pour répondre à cette problématique grâce à votre page, vous diluez les messages et ils seront plus compliqués à comprendre pour l’internaute.
  • La seconde raison, c’est que Google applique la première raison à son algorithme. Si vous avez plusieurs sujets et mots clés, Google ne saura pas à quelle problématique répond votre page et donc sur quelle recherche faire remonter votre page.

Si vous voulez optimiser votre site pour Google, il faut donc commencer par créer des pages pour votre cible de clients et écrire ces pages pour eux. Il y a ensuite de bonnes pratiques pour s’assurer que Google analyse bien votre contenu. Pour donner de l’information à vos clients potentiels il faut créer un blog pour leur transmettre vos connaissances et valeurs.

 

Optimiser ses balises méta et son URL pour les moteurs de recherche

Pour que votre texte soit référencé, vous devez placer votre expression clé aux endroits adéquats.

Commençons par les balises “méta”. Que sont-elles précisément ?

Ce sont des tags en HTML qui sont intégrés dans votre page. Elles sont essentielles pour les moteurs de recherche qui analysent le contenu de vos pages.

 

Le méta-titre

Il se traduit pas la balise <Title> dans le code HTML. Cette balise est l’un des éléments qui pèsent le plus dans le référencement de vos pages. C’est aussi ce que l’internaute voit en premier dans les résultats de sa recherche. Le méta titre doit donc indiquer clairement le sujet de la page, et donner envie de cliquer sur le lien. Il faut insérer votre mot clé dans le méta-titre de votre page.

 

La méta-description

La méta-description d’une page correspond au résumé qui apparaît en dessous de votre lien URL dans les résultats Google. Elle est limitée en nombre de caractères. Il faut donc placer votre mot clé le plus tôt possible dans votre texte.

 

Si vous ne remplissez pas votre méta-description, Google va prendre une partie de votre texte pour la placer à cet endroit. Mieux vaut rédiger la méta-description vous-même pour être certain qu’elle donnera envie de cliquer sur votre lien.

.

L’URL

L’URL est un élément important pour référencer vos pages. L’internaute la regarde très souvent inconsciemment et les moteurs de recherche l’analysent également. Placer le mot clé dans votre URL est essentiel pour un bon référencement.

 

Les Metas keywords : la balise à oublier

Sachez qu’il est désormais inutile de placer vos mots clés dans vos balises keywords ou mots clés. Elles ne sont plus prises en compte par les moteurs de recherche. Cela indiquera seulement à vos concurrents sur quels mots clés vous cherchez à vous positionner !

 

Optimiser le contenu de votre page

Pour optimiser le contenu de votre page, il faut porter une attention particulière aux éléments suivants :

  • Le titre H1 (ou balise h1) de votre page, qui correspond au titre principal doit contenir votre mot clé.
  • Les balises alt, qui servent à identifier vos images et facilitent donc l’indexation.
  • Les 160 premiers caractères de votre texte. Votre mot clé doit y figurer pour un meilleur référencement.
  • Une page web doit contenir au minimum 300 mots. Google considère qu’une page de 300 mots est potentiellement pertinente et complète pour répondre à la problématique de l’internaute. Cela vous permettra également d’offrir assez d’éléments à Google pour vous référencer.
  • Le corps de votre texte. Il faut placer votre expression clé 3 à 4 fois dans le contenu de votre page sans nuire à la bonne lecture de votre page par le lecteur.

Vous savez désormais ce qu’il faut faire pour optimiser votre page pour les moteurs de recherche. Voyons maintenant un procédé à éviter pour que vos efforts ne tombent pas à l’eau : le duplicate content !

 

Bannissez le duplicate content

Le duplicate content c’est le fait de publier un contenu déjà existant sur son site ou sur le site d’une autre personne. Si cette pratique n’est déjà pas flatteuse pour votre réputation, elle est aussi fortement pénalisée par Google.

 

Si vous êtes tenté de reproduire un article de blog par exemple, Google va repérer que vous avez copié le contenu. Il va déclasser la page dans les résultats des moteurs de recherche. Vous ne serez donc plus visible de vos prospects.
Afin d’éviter toutes mauvaises surprises, il y a certaines précautions à prendre.
Si vous voulez reprendre l’article d’un de vos partenaires par exemple :

 

  • Faites un résumé de son article.
  • Insérez un lien menant à l’article original.
  • Changez le titre et la méta description.

 Créez un blog pour gonfler votre   référencement

 

73 % de prospects en plus ! C’est ce que gagne une entreprise qui tient un blog et l’anime régulièrement. Ceci s’explique par un principe simple : plus vous aurez de pages, plus vous aurez de visibilité et de trafic. Chaque page que vous optimisez sur un mot clé est une chance de plus pour votre prospect de tomber sur vous. C’est en cela que le blog est intéressant !

 

Le blog c’est aussi l’occasion de partager votre passion pour votre métier et vous crédibiliser auprès de votre cible. Il fera du bien à votre trafic et à votre réputation. Alors, n’attendez plus et bloguez !

 

La mise en place du blog

Avant de parler référencement, nous allons parler de ligne éditoriale. La ligne éditoriale est le fil d’Ariane de votre blog !

 

Pour bien la définir, prenez le temps de formaliser les éléments qui suivent :

 

– L’objectif de votre blog

– La cible de votre blog

– Les sujets que vous allez aborder dans votre blog

– Le format de vos publications

– Le ton de votre blog

– La fréquence de publication

– Le processus de publication si vous n’êtes pas seul à publier sur votre blog

– Le temps que vous allez consacrer à votre blog

 

Ces éléments vous permettront de partir sur de bonnes bases et de créer un blog cohérent.

 

Quels sujets choisir pour lancer mon blog ?

Bloguer oui, mais pas n’importe comment. Et surtout pas sur n’importe quel sujet ! En bloguant, vous devez générer du trafic, mais aussi apporter une plus-value pour votre audience.

 

Bloguer sur l’actualité de votre entreprise, ne vous permettra pas d’améliorer votre référencement. Les réseaux sociaux peuvent être un bon support par exemple. À travers votre blog et les conseils que vous donnez à l’internaute vous montrerez votre expertise et augmenterez votre capital confiance auprès de votre cible. C’est un élément qui facilite l’acte d’achat puisque la confiance joue un rôle essentiel dans celui-ci.

 

Par exemple, si vous êtes dirigeant d’une TPE dans le recrutement, vous n’allez pas parler de vos dernières recrues, du déménagement de vos bureaux, ou encore de vos nouveaux partenaires. Vous allez plutôt livrer votre expertise sur “Comment réussir un entretien d’embauche ?”, “Comment gérer son stress lors d’un entretien ?”, “Comment maîtriser sa communication non verbale ?”

 

Un autre élément à éviter dans son blog c’est : l’autopromotion. Votre blog n’est pas là pour ça ! D’autres supports comme les mails seront plus adaptés pour parler de vos dernières offres !

 

Quel impact sur votre visibilité ?

Si le blog est un incontournable du référencement, c’est parce qu’à chaque article écrit, c’est une page de plus qui s’ajoute à votre visibilité web ! Ceci à condition d’optimiser votre article comme expliqué ci-dessous.

 

Imaginez, vous écrivez 2 articles par semaine. Chacun d’entre eux est optimisé sur un mot clé recherché 150 fois par mois. En un mois, avec 8 articles, vous gagnerez 1 200 visites ! Au bout d’un an, votre blog peut vous apporter plus de 14 000 visiteurs et prospects potentiels !

 

C’est pour ne pas passer à côté de ces opportunités que le blog est indispensable. Il est l’allié indispensable de votre business sur le web.

 

Optimiser un article de blog

Pour obtenir du trafic, vous devez optimiser chaque article ! Afin d’écrire un article de blog optimisé pour les moteurs de recherche, il faut prendre en compte les mêmes éléments cités ci-dessus. Il faut placer son expression clé à des endroits stratégiques !

 

– L’URL de l’article

– Le nom de la photo

– La méta-description

– Le titre de votre article

– Les 160 premiers caractères de votre texte

– 3 à 4 fois dans le corps de votre texte

 

En respectant ces pratiques, vos articles pourront se retrouver en tête de Google. Vous gagnerez du trafic et des prospects ! Alors, ne les négligez surtout pas.

 

L’art de rédiger pour le web

On ne rédige pas sur le web comme on rédige un roman. L’internaute étant de nature pressé, il scannera votre article avant de le lire en détail. Il faut donc lui faciliter la tâche pour qu’il s’intéresse à vos articles. Voici les règles élémentaires à suivre en rédaction web.

 

  • Offrir un titre percutant

Votre prospect cherche la réponse à l’une de ses problématiques. Votre titre doit montrer que votre article y répond ! Pour cela, soyez bref et soyez dans l’action. Par exemple, au lieu de choisir un titre comme “Article qui apprend à gérer son stress en entretien”, optez plutôt pour ce genre de tournure “Gérez votre stress en entretien et faites décoller votre carrière”.

 

  • Structurer votre contenu avec des sous-titres

Pour aider l’internaute dans sa recherche d’information, vous devez structurer votre texte. Pour cela, placer des sous-titres est l’élément de base. Là aussi, soyez court et de préférence dans l’action.

 

  • Mettre une idée par paragraphe

Toujours dans l’art de structurer son texte, sachez qu’il est important de bien délimiter une idée par paragraphe. Si vous regroupez plusieurs idées dans le même paragraphe, votre texte fera vite fouillis et vous perdrez l’internaute dans sa lecture.

 

  • Adopter le système de la pyramide inversée

La lecture sur le web se veut rapide. Il faut saisir  rapidement l’attention de l’internaute. Pour y parvenir, il faut adopter une écriture en pyramide inversée. Vous allez partir de l’élément global pour entrer dans le détail plus loin dans votre texte.

 

Référencer et écrire un article de blog n’a donc rien de compliqué. C’est une pratique accessible à tous.

 

Sachez cependant que vous ne verrez pas vos articles en première page de Google du jour au lendemain. Les résultats du référencement naturel sont visibles au bout de quelques mois. C’est un travail de longue haleine, mais très rentable !

 Pour conclure :

Vous savez maintenant comment créer du contenu de qualité. Vous avez plus qu’à reprendre les précédentes étapes et créer ou modifier des articles de blog pour attirer vos premiers visiteurs qualifiés.

Si vous n’avez pas lu les précédents articles, je vous conseille de les lire pour mieux comprendre la logique de ce guide SEO : Le référencement naturel pour les débutants: